Plantes qui poussent dans l'interstice entre le trottoir et la façade d'une maison.

Rue en fleurs : Des citoyens à l’initiative

A Rennes, il y a maintenant 25 ans, des citoyens ont pris l’initiative collectivement de fleurir leur rue. Ainsi est né le permis de végétaliser. A 99%, les plantations réalisées dans la rue sont des fleurs.

Façade avec un rosier à fleurs rouges qui grimpe - ©Ville de Rennes
Façade végétalisée côté rue - ©Ville de Rennes

La capitale bretonne, Rennes, est une ville pionnière en matière de fleurissement citoyen des rues. Elle a autorisé, parmi les premières, la plantation de fleurs dans la rue. Ainsi la métropole rennaise a-t-elle créé le permis de végétaliser. De très nombreuses localités s’en sont saisies aujourd’hui. Cathy Condemine est chargée de communication de la métropole rennaise. Elle reçoit, chaque année, les demandes des Rennais qui souhaitent participer à l’opération « Jardiner ma rue ». Son service fait procéder aux vérifications de faisabilité et gère ensuite les autorisations. Cette passionnée de « vert » nous raconte la genèse du projet actuel :

Cathy Condemine, chargée de communication de la métropole rennaise - ©Ville de Rennes

« En 1995, l’association Rennes Jardin, un collectif de riverains, a donné le coup d’envoi. Ils ont souhaité investir les rues du quartier Sainte-Thérèse à Rennes. C’est un quartier plutôt pavillonnaire, possédant peu d’espaces verts. En 1999, cette association et la ville de Rennes signent une convention sous le label « Jardinons nos rues ». Après des années de fleurissement réussi dans ce quartier, en 2004, nous avons étendu l’opération. elle est devenue « Embellissons nos murs » afin d’inciter les Rennais à cultiver une bande de terrain étroite à l’aplomb des façades. L’idée était d’installer des végétaux choisis : des plantes non invasives, plus décoratives, plus fleuries à la place de la flore sauvage, souvent trop robuste pour s’adapter au contexte urbain. 

Du mur au trottoir

Aujourd’hui l’opération a évolué  : le fleurissement concerne aussi bien les façades que le pied des arbres ou d’éventuelles fosses que l’on aménage dans le trottoir . Nous avons changé d’intitulé pour devenir « Jardiner ma rue ». Les jardiniers sont des particuliers ou des associations de quartier de riverains… Bien entendu le quartier Sainte-Thérèse au sud de la gare reste le plus dynamique : c’est là où nous avons le plus de demandes. L’autorisation est tacitement renouvelée indéfiniment si nos services ne constatent pas de défaut d’entretien. »

Du vert sur l’eau

Les rues ne suffisent plus. Les jardins et le jardinage sont ancrés dans l’ADN des Rennais. Ainsi, lors du premier budget participatif ouvert par la municipalité en 2016 (5% du bugdet global), ils ont voté le financement de l’installation de jardins flottants sur la Vilaine en 2018. Là encore, Rennes fut la première ville d’Europe à se doter d’un tel dispositif novateur.

3 réflexions sur “Rue en fleurs : Des citoyens à l’initiative”

  1. Ping : créer-micro-jardin-trottoir-fleur-rue-permis-végétaliser

  2. Ping : 3 questions à…Tom le Jardinier - Agriculture urbaine

  3. Ping : Qu’est-ce que l’agriculture urbaine ? - Agriculture urbaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *